Faites vous rappeler
Fermer
 
Évaluer une entreprise en 15 secondes chrono
 
EVALUER

Accueil > Méthodes

Notre méthode pour évaluer une entreprise

 
Les préconisations de BERCY

Les préconisations de BERCY

Selon l’Administration fiscale, l’évaluation repose sur une analyse du bien à évaluer et le recours à différentes méthodes de valorisation. Mais avant tout, une démarche préalable est essentielle pour estimer la valeur de l’entreprise : l’analyse financière. Votre Avalorisation vous donne une image préalable « sommaire » en mettant à disposition un tableau où vous trouverez des principaux ratios utiles à cette analyse comme ceux de l’endettement, de la capacité d’autofinancement etc. 
 
Il faut ensuite prendre en considération les éléments externes et internes/dépendants de l’entreprise qui vont faire l’objet de retraitements pour les différentes méthodes de valorisation. 


Concernant les éléments externes, il est important pour l’analyse, de placer l’entreprise dans un secteur d’activité pour avoir une idée de sa position concurrentielle : pour cela AVALOR utilise le code APE/NAF et propose une approche comparative avec le ciblage de la société à valoriser parmi une liste d’entreprises comparables au niveau national et départemental en fonction de sa taille, de son secteur et de son chiffre d’affaire. 


De plus, AVALOR prend en compte via des multiples et indices provenant de sources comme Epsilon research et/ou Absoluce, qui publient tous les ans un barème des transactions des sociétés non cotées. Ces cabinets ont pour objectif de déterminer le pourcentage de cote ou décote de chaque secteur en prenant en considération la taille avec une segmentation respectant la norme ICB (Industry Classification Benchmark) préconisée par Euronext (place boursière de la Zone Euro).

 
 

Les méthodes appliquées

Du point de vue des éléments spécifiques à l’entreprise comme sa structure financière, son mode de gouvernance ou encore de ses engagements hors bilan qui influeront les méthodes : AVALOR a recours à un certain nombre de données financières et extra-financières via la liasse fiscale. 
Cependant, il est parfois possible que des informations n’y soient pas inscrites comme certaine décision prise par le dirigeant concernant l’affectation du résultat qui dépend des résolutions au sein de l’AG. AVALOR propose également de prendre en compte manuellement cette information si vous la disposez. 


Le guide reprend essentiellement la démarche des organismes privés et intègre également la méthode des cashflows actualisés. En revanche cette dernière n’est pas évidente à aborder car elle doit également respecter le principe du fait générateur de l’impôt ; L’administration ne peut donc pas faire elle-même des prévisions de croissance car elle doit se baser uniquement des éléments existants à la date où la valorisation est demandée. 
On peut tout de même se baser sur les perspectives d’avenir d’une entreprise en se basant par exemple sur un plan d’affaire (ce qui est différent des prévisions que les experts estiment). Toutefois, la méthode des cashflows actualisés est une approche plus particulièrement adaptée aux entreprises de taille importante qui montrent un potentiel de développement important. AVALOR a, à l’image de l’administration fiscale et pour des raisons techniques, privilégié les méthodes qu’on peut directement appliquées. 
 

Les deux grandes approches de valoriation

 

 

 Il est intéressant de rappeler qu’il y a deux grandes approches en matière de valorisation : 


•      L’approche patrimoniale / mathématique qui vise à cerner et à valoriser le patrimoine d’une entreprise. En revanche, elle ne donne qu’une image imparfaite de la valeur du patrimoine réel. Elle a besoin d’un certain nombre de retraitements pour déterminer la valeur marchande d’une entreprise (cf. p.37) mais cette approche n’est que rarement compatible avec la réalité économique et financière.
•      L’approche fondée sur la rentabilité dégagée par l’entreprise qui fait appel à plusieurs flux économiques et financiers et c’est celle qu’Avalor a choisi de retenir pour votre valorisation.


Les méthodes de valorisation basées sur l’approche fondée sur la rentabilité proposée par l’administration fiscale sont donc les suivantes (à droite leur équivalence avec celles proposées par Avalor sur la même base)

 Il est conseillé de dégager une valeur moyenne avec la pondération des méthodes ci-dessus pour estimer au plus de ce qu’on appelle « la juste valeur ». AVALOR vous donne également des précisions techniques sur les retraitements associés à celles-ci. 

 


 

Les méthodes appliquées

 Il est intéressant de rappeler qu’il y a deux grandes approches en matière de valorisation : 


•      L’approche patrimoniale / mathématique qui vise à cerner et à valoriser le patrimoine d’une entreprise. En revanche, elle ne donne qu’une image imparfaite de la valeur du patrimoine réel. Elle a besoin d’un certain nombre de retraitements pour déterminer la valeur marchande d’une entreprise (cf. p.37) mais cette approche n’est que rarement compatible avec la réalité économique et financière.
•      L’approche fondée sur la rentabilité dégagée par l’entreprise qui fait appel à plusieurs flux économiques et financiers et c’est celle qu’Avalor a choisi de retenir pour votre valorisation.


Les méthodes de valorisation basées sur l’approche fondée sur la rentabilité proposée par l’administration fiscale sont donc les suivantes (à droite leur équivalence avec celles proposées par Avalor sur la même base)

 

Valeur de productivité Méthode par le RNET 
(Résultat Net)
Valeur par le multiple de l’E.B.E

 Méthode par l’E.B.E.

(Ecédent Brut d'exploitation) 



Valeur par le multiple du résultat d’exploitation
Méthode par le REX
(Résultat d’Exploitation)


Valeur par la M.B.A.
(Marge Brute d’Exploitation)
Méthode par la C.A.F.
(Capacité d’AutoFinancement)
La Survaleur Méthode du Goodwill
 

Témoignage client

MESSAS   
Expert-comptable

Didier MESSAS



5/5 

 

 

 

 

 

"En ma qualité d'Expert-comptable, accompagnant un cédant lors un processus complexe de transaction; j'ai pu confirmer et enrichir mes propres évaluations notamment d'analyses multicritères basées sur des données sectorielles actualisées et pertinentes.
De surcroit, le positionnement de l'entité cédée, tant en chiffres d'affaires qu'en résultat et ce au regard de ses principaux concurrents sectoriels à été d'un apport substanciel lors des négociations.
En outre, la méthode Avalor s'appuyant sur un process puissant et complet analogue à celui du Ministère des finances, sécurise la transaction à venir tout en y apportant un gage de crédibilité.
Enfin, j'ai pu également apprécier le sérieux, la discrétion et le professionnalisme de ses dirigeants et recommande donc spontanément les services d'Avalor".