Faites vous rappeler
Fermer
 
Évaluer gratuitement
en 15 secondes


 
EVALUER

Méthode d'évaluation selon l'EBE

 

Définition : Qu’est-ce que l’EBE?

L’Excédant Brut d’Exploitation (EBE) représente le flux de trésorerie généré par l’activité principale d’une entreprise.

Il mesure la performance économique de l’entreprise.

 

Quand l’EBE est positif, cela signifie que l’entreprise vend plus cher que son coût de production. A l’inverse, quand l’EBE est négatif, cela signifie que l’entreprise vend moins cher que son coût de production.
Ainsi, l’EBE présente le principal avantage de donner une mesure simple de la rentabilité d’un investissement. En effet, lorsqu’on le compare avec les capitaux investis, on peut faire un diagnostic financier rapide de l’entreprise. L’EBE ne tient pas compte des éléments financiers et exceptionnels de la société ainsi que de la politique de financement et d’investissement.

 

L’équivalent en comptabilité générale anglo-saxonne est l’EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization).

 

Chez AVALOR, nous nous basons sur 3 méthodes pour évaluer l’EBE d’une entreprise :

 

EBE moyen :

Il représente la moyenne de la somme des 3 EBE des 3 derniers exercices sans aucune pondération liée à l'ancienneté des données.
Il est calculé après avoir reclassé certains éléments tels que les charges liées au crédit-bail ou la participation des salariés.
On parle alors d'EBE moyen économique.
 

EBE pondéré :

Il s'agit de l'EBE moyen économique de l'entreprise étudiée affecté des multiples sectoriels propres à la valorisation par l’EBE.
L'EBE pondéré est calculé avant tout retraitement financier servant à la détermination du prix.

 

EBE retraité : 

Il correspond à l’EBE moyen économique pondéré impacté par l’endettement financier, la trésorerie nette et les créances ou dettes détenues par les associés personnes physiques ou morales en cas de structure de groupe.
C'est lui qui détermine la valorisation de l'entreprise par l’EBE.


 

Dans quelles situations utiliser l’EBE?

- Lors d’une création d’entreprise, l’EBE est une donnée étudiée par le banquier lors d’une demande de financement. 

 

- Lors d’une reprise d’entreprise, l’EBE est un indicateur ayant un impact sur la valorisation de l’entreprise cible. C’est un élément devant être étudié avec précision.

 

- Lors du bilan annuel d’une entreprise, le calcul de l’EBE permet de savoir vers où se dirige l’entreprise. En comparant sur plusieurs années, on arrive à déterminer son évolution globale. L’EBE peut mettre en évidence certaines déviances (par exemple, des commerciaux qui accordent aux clients des remises trop importantes).

 

Comment calculer l’EBE?

Il existe trois méthodes pour calculer l’EBE :

Méthode 1 : Calcul de l’EBE à partir du Chiffre d’Affaires (CA) :

Excédent brut d’exploitation (EBE) = Chiffre d’affaires – Achats consommés – Consommation en provenance de tiers + Subventions d’exploitations – Charges de personnel – Impôts et taxes

 

Méthode 2 : Calcul de l’EBE à partir de la valeur ajoutée (VA) : 

Excédent brut d’exploitation (EBE) = Valeur ajoutée + Subventions d’exploitation – Impôts, taxes et versements assimilés – Charges de personnel 

 

Méthode 3 : Calcul à partir du résultat net (RNET) :

Excédent brut d’exploitation (EBE) = Résultat net + Charges financières – Produits financiers + Charges exceptionnelles – Produits exceptionnels + Dotations aux amortissements et aux provisions – Reprises sur amortissements et provisions – Autres produits de gestion courante + Autres charges de gestion courante

 

N’hésitez pas à utiliser la méthode EBE d’AVALOR pour vos transmissions d’entreprise et vos fusions & acquisitions !